1. Définition

Il faut se mettre d’accord sur ce que l’on appelle débutant, intermédiaire ou avancé. Chacun a l’air d’avoir sa propre définition sur internet. Cela n’a pas d’importance, il faut juste se mettre d’accord pour que, lorsque l’on en parle, on comprenne la même chose.

Des définitions que j’ai pu trouver à gauche, à droite, celle que je préfère est :

Débutant : personne qui progresse de séance en séance

Intermédiaire : personne qui progresse de semaine en semaine

Avancé : personne qui progresse de mois en mois (voire moins fréquemment encore)

Effectivement, au plus tu progresseras, au plus il te sera difficile de progresser davantage. C’est comme pour à peu près tout dans la vie.

2. Suis-je débutant(e), intermédiaire ou avancé(e) ?

2.1 Se jauger objectivement

La question ne se pose évidemment pas lorsque l’on est dans la dernière section.

Mais qu’en est-il de la première et de la deuxième ? L’air de rien, il est plutôt facile de se tromper.

Quelle que soit la définition du niveau du pratiquant que tu choisis, il est possible de se tromper :

  • Définition par temps de pratique : si mal exécutée, la musculation peut se pratiquer 5 ans tout en restant débutant.
  • Définition par performances chiffrées : un avancé qui pèse 60kg aura des performances sensiblement différentes d’un avancé qui pèse 140kg. L’un entrera dans la catégorie avancée mais l’autre pas…
  • Définition par performances en pourcentage du poids de corps : c’est déjà plus rigoureux mais ces pourcentages sont basés sur une moyenne de performances observées. Et comme dans toute moyenne, il y a toujours des exceptions/déviances. Tu pourrais être l’une d’elles.
  • Définition par facilité de progression : avoir un mauvais programme peut t’empêcher de progresser de séance en séance alors que tu pourrais le faire avec une meilleure méthodologie. Tu penserais donc être intermédiaire alors que tu es débutant(e).

2.2 Faire un pas en arrière pour en faire trois en avant

La solution radicale, si l’on est pas avancé(e), est de se considérer débutant(e).

En effet, même si les performances sont là en tant qu’intermédiaire, il se peut que tu ne possèdes pas certaines notions théoriques importantes pour mieux progresser.

C’est pourquoi je t’invite à te diriger vers la section « concepts importants » < « concepts d’entraînement » du menu principal où tu trouveras de précieuses informations pour optimiser tes entraînements.

Bien sûr, rien ne t’empêche de sauter les notions que tu maîtrises déjà dans les sommaires. Quel que soit le domaine considéré, il est important de savoir se remettre en question et ne pas avoir peur de revoir les bases de temps en temps pour toujours mieux progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *